Acheter un moteur d’occasion, une bonne idée ?

Avec le développement du marchè de la pièce de réemploi, aujourd’hui nombreuses sont les réparations effectuées avec des pièces d’occasion. Lorsqu’il s’agit de réutiliser un phare, un rétroviseur ou un pare chocs, les risques sont relativement limitées mais lorsqu’il s’agit de pièces de mécanique « lourdes », mieux vaut prendre des précautions… Voici quelques conseils avisés si vous envisager d’acheter un moteur ou une boite de vitesse d’occasion.

La seconde vie des moteurs d’occasion…

Le premier conseil que nous avons  vous donner est de faire appel un centre VHU agréé, ou autrement dit une casse auto. En optant pour un professionnel reconnu, vous obtiendrez des garanties sur la conformité de la pièce et la traçabilité de la pièce.

Avec la modernisation et la démocratisation des casse auto, vous pourrez donc bénéficier de prix très compétitifs pour des moteurs en parfait État de marche. Internet a également permis des services comme France Casse de regrouper plus de 300 casses auto en France pour vous permettre d’obtenir en quelques clics les tarifs des casses ayant votre moteur d’occasion en stock !

 

Comment les moteurs sont ils remis en vente dans les casses ?

Etape 1 : Le moteur est démonté par un professionnel

Lorsqu’un véhicule accidentè est confiè à l’un de nos partenaires, cela ne veut pas forcément dire que son moteur est hors d’usage. 2 possibilités peuvent se présenter :

  • La voiture démarre ; le moteur peut être démonté
  • La voiture ne démarre pas ; le moteur sera démonté pour être testè par la suite

Etape n°2 : Le moteur est lavé

Dès lors que le moteur est extrait du véhicule accidentè, celui-ci est lavè à l’aide de grosses machines à laver (Cf vidéo) spécialement connues pour les pièces de réemploi. Au préalable, toutes les orifices sont bouchés pour ne pas endommager le moteur.

Etape n°3 : Le moteur est étiqueté

Une étiquette est attribuée pour chaque moteur pour permettre une identification claire et rapide de la marque et du modèle du véhicule ainsi que du kilométrage du moteur d’occasion.

Etape n°4 : Le moteur est testé

Avant la commercialisation, les moteurs subissent une batterie de tests pour veiller à ce qu’ils soient en bon état de marche. Au programme :

  • Test de démarrage sur banc d’essai (moteur branché sur batterie et alimenté en carburant)
  • Test de compression (moteur éteint) . Il permettra de détecter d’éventuels signes de compressions trop basses ou irrégulières des cylindres.
  • Test pression d’huile. La pression doit être identique aux recommandations constructeurs
  • Test bougies

Etape n°5 : Le moteur est expédié

Une fois que le moteur a été lavé puis testé, celui-ci est entreposé en attendant qu’un client se manifeste. Lorsqu’un client est intéressé pour racheter le moteur d’occasion, celui-ci est emballé avec précaution et mis sur palette pour être cerclé, puis expédié. Le moteur pourra être livré directement à domicile ou bien dans un garage à coté de chez vous !